Nouveau succès pour ConneXions

EDÉA > Actualités > Nouveau succès pour ConneXions

Nouveau succès pour ConneXions


L’année 2020 commence avec le spectacle ConneXions du 10 janvier dernier au Rocher de Palmer. Cette représentation de danse contemporaine a été mise en scène par la chorégraphe Valérie LACAMOIRE de la compagnie Les Résonances, et dansée par le groupe des 12 personnes accompagnées au Cypressat et à Florada. Cette année, les danseurs ont présenté leur prestation devant un public de plus de 480 personnes. De nombreuses familles ou personnes du public ont témoigné leurs émotions dès la sortie de la salle auprès des danseurs mais aussi des professionnels accompagnants.


ConneXions au reportage de France 3

Nous avons l’honneur d’être apparu au reportage de France 3 au journal télévisé 19/20 Aquitaine. Il témoigne de l’émotion transmise par les mouvements et la présence des danseurs.

Revoir le journal en entier.

Voir la vidéo.


Extrait du magazine Danser

Danser est une revue culturelle de la presse française spécialisée dans l’actualité de toutes les formes de danse en Europe. Il mentionne le mois de la danse sur l’édition n°365, avec ConneXions :

« […] Après de succès de « Sphères » en 2011, et « Atmosphères » en 2012, douze personnes en situation de handicap mental des foyers de vie du Cypressat (Cenon) et Florada (Artigues), inaugurent le Mois de la Danse le 10 janvier au Rocher de Palmer. « ConneXions », est un spectacle qu’ils travaillent assidûment depuis 18 mois à travers les 2 structures. Une création contemporaine qui mêle harmonieusement mouvements de danse et théâtre gestuel, emmenés par Valérie Lacamoire, chorégraphe de la Cie Résonances, Laurent Anton éducateur spécialisé et Anne-Sophie Chevreau, psychomotricienne. […] ». Vous pouvez lire la suite ou vous abonner au magazine en ligne.


Témoignage d’une famille spectatrice

« C’est avec beaucoup d’émotion que je vous adresse ce mail de remerciement après avoir vu le spectacle de Connexion vendredi soir au Rocher de Palmer.
Nous avons été bien préparés par la première scène, qui nous a rappelé « L’éloge de la lenteur », nous faisant sortir de notre registre habituel, pour nous amener à celui dans lequel nous étions invités à entrer. Puis les tableaux se sont enchaînés, dans une grande diversité, tout en restant suffisamment brefs, pour ne pas nous lasser, et avec la pointe d’humour qui nous a enchantés.
Nous avons admiré la richesse de la mise en scène, et l’imagination à l’état pur, à partir de 3 fois rien, qui produisait un résultat étonnant, en nous poussant à puiser en nous-mêmes les « résonnances » à trouver.
Nous avons été émerveillés par l’aisance avec laquelle les artistes évoluaient sur scène, la connaissance parfaite du rôle de chacun, malgré la complexité de certains passages, et le nombre de figures à retenir, bien évaluées, bien pesées, pour que chacun puisse suivre le mouvement, être mis en valeur, trouver sa place, grâce aux guides sur scène qu’ils ne quittaient pas des yeux.
Le spectacle était beau parce que les acteurs étaient beaux, chacun se révélant avec beaucoup de courage, et une grande humilité, tel qu’il était, c’est-à-dire magnifique. 
Quelle leçon! 
Le résultat a été hors du commun, par la finesse du message, la bienveillance des professionnels, la confiance réciproque qui se dégageait : celle des personnes en situation de handicap envers leurs « coachs », et celle de tous les intervenants du spectacle envers les personnes en situation de handicap. Quel challenge! Quel succès!
Un grand merci et toutes nos félicitations, à chacun, à chaque artiste, à chaque intervenant, et un clin d’œil spécial à Francis pour ses larmes, qui nous ont rappelé notre fragilité.
Que l’année commence bien!
Bien à vous,
S. Roborel »

Articles récents