Parcours de trois anciens travailleurs de l’ESAT Descartes recrutés par l’Electrolyse

EDÉA > Actualités > Parcours de trois anciens travailleurs de l’ESAT Descartes recrutés par l’Electrolyse

Parcours de trois anciens travailleurs de l’ESAT Descartes recrutés par l’Electrolyse

Il y a quelques jours, Mme PARGADE (CISP sur les 4 ESAT de EDEA) et M. CARNERO ( Directeur général) se sont rendus au sein de la société L’Electrolyse. Ils ont été accueillis par M. Benoît SENTAGNES, Directeur général délégué.

Cette entreprise innovante, spécialisée dans le traitement et le revêtement de surface, emploie en CDI depuis plusieurs années Gaëtan, Raphaël et Cyrille : trois anciens travailleurs de l’ESAT Descartes.

Gaëtan travaille depuis 15 ans maintenant pour cette société. 

Précédemment, il évoluait au sein de l’atelier fer à l’ESAT puis, après un stage dans l’entreprise et une mise à disposition, l’Electrolyse lui a proposé un CDI.

« À l’ESAT, je suis resté 7 ans à l’atelier fer. Mon objectif était de travailler et d’évoluer vers le milieu ordinaire ».

Quant à Cyrille, après un passage à l’ESAT Descartes à l’atelier 28 (conditionnement), il a commencé à travailler pour l’Electrolyse en 2012. 

Si ce passage à l’établissement et service d’aide par le travail était « un peu par défaut » comme il l’explique, il lui a apporté des clefs importantes pour sa carrière d’aujourd’hui :

« Même si mon objectif a toujours été de travailler pour une entreprise extérieure : mon passage à l’ESAT m’a apporté beaucoup d’atouts. J’y ai notamment passé le *CACES sous les conseils et la supervision de l’ancienne direction. C’est un vrai plus dans ma carrière aujourd’hui car je suis cariste pour l’Electrolyse. »

Il salue également la bonne ambiance qui règne au sein de l’entreprise : 

« L’ambiance est bonne, les conflits sont rares, on s’entend tous bien ici. »

Enfin, d’abord en détachement puis employé en CDI, Raphaël travaille à L’Electrolyse depuis 6 ans. Le plus gros de son travail porte sur l’expédition des pièces fabriquées.

« Moi au début je n’étais pas prêt à travailler dans le milieu extérieur. Passer par l’ESAT Descartes m’a permis de progresser, d’apprendre et d’être plus sûre de moi avant de me lancer. »

Cette visite était l’occasion d’échanger avec les anciens usagers de l’ESAT et l’entreprise qui les emploie.

Maintenir un lien avec ces anciens travailleurs est un objectif clef pour EDEA. L’association espère pouvoir en apprendre d’avantages sur les parcours, tirer des enseignements afin de toujours mieux accompagner les bénéficiaires. 

Ces moments sont aussi précieux pour obtenir des conseils à destination des futurs usagers pour qui le projet professionnel serait de travailler pour une entreprise extérieure.

*CACES = certificat d’aptitude à la conduite en sécurité, il permet de valider la conduite d’engins de manutention, d’engin de chantier et de plateformes élévatrices.

Articles récents