La quotidienne de EDÉA n°4

EDÉA > Actualités > La quotidienne de EDÉA n°4

La quotidienne de EDÉA n°4

Suivez les actualités des établissements, du secteur ainsi que quelques idées pour vous occuper le temps du confinement en cette période de pandémie ! Vous pouvez télécharger la quotidienne n°4


COMMENT FONCTIONNE LE SAVS ?

Le service d’accompagnement à la vie sociale SAVS Rive Droite a adapté ses réponses dans le cadre des mesures de confinement depuis le 17 mars.
Habituellement, l’essentiel des missions de l’équipe s’effectue à l’extérieur du service, soit au domicile des personnes, ou bien auprès des partenaires et au plus près de l’environnement des 150 bénéficiaires qui vivent sur les communes de la rive droite de Bordeaux.
L’organisation a donc été revue pour assurer la poursuite indispensable de l’accompagnement des personnes tout en garantissant la sécurité sanitaire de chaque professionnel.les et en tenant compte de leurs contraintes personnelles

Les principales actions mises en place dès le début de l’épidémie :

  • Information générale aux bénéficiaires des mesures à mettre en œuvre en tant que citoyen durant le confinement. Tous les usagers ont été contactés par les équipes pour être :
    • Informés sur le COVID19, sur le sens du confinement, sur la compréhension des gestes barrières
    • Informés sur les obligations à respecter notamment l’utilisation des attestations
    • Informé sur les modalités nouvelles d’accompagnement du SAVS pour rassurer les personnes, leur environnement et de se coordonner avec les partenaires,
  • Repérage et Information spécifique aux personnes les plus vulnérables : les familles avec enfants, les personnes avec des problématiques de santé et les personnes avec des difficultés de compréhension importantes.
  • Adaptation de l’accompagnement auprès des bénéficiaires au plus près de leurs besoins tout en respectant les gestes barrières pour les professionnels.
  • Information auprès des partenaires sur le fonctionnement, les situations sensibles pour une bonne coordination.

L’équipe a dû en un minimum de temps revoir tout son fonctionnement, ses pratiques, ses modalités d’interactions, ses horaires de travail.

Le SAVS durant le confinement comment ça marche ?

Le service reste ouvert tous les jours du lundi au samedi de 9 h à 17 h 30 avec 3 des 11 professionnel.les sur place qui y viennent travailler à tour de rôle. Une permanence téléphonique est assurée le dimanche depuis le domicile des professionnels. Les personnes ont donc la possibilité de joindre le SAVS 7 j sur 7.

Les professionnel.les qui ne sont pas sur site travaillent depuis chez eux et leur mission est différente.

Les espaces de travail ont été réaménagés pour respecter les distances sociales protectrices.

La direction est présente sur site tous les jours du lundi au vendredi et disponible durant le weekend par téléphone.

Le travail des professionnel.les du service éducatif sur site

  • Répondre aux appels qui arrivent sur le standard,
  • Coordonner avec les partenaires,
  • Dénouer les « situation problèmes » angoissantes pour les personnes ( panne de frigo, d’électricité, difficulté d’accès à son argent, arrêt ou diminution des interventions des AVS, plus de médicaments .….),
  • Co construire les outils évolutifs de suivis
  • Adapter en permanence nos réponses de service aux besoins qui émergent, un travail de rassurance auprès des personnes qui sont désorientées,
  • Assurer les accompagnements vers les RV médicaux qui ont été maintenus par les médecins, vers les RV judiciaires , RV au service pour ceux qui en ont besoin ( faire un planning de semaine type pour retrouver des repères quand tous les jours se ressemblent,
  • Aider à la lecture des courriers importants….avoir des copies d’attestation d’autorisation de sorties et en profiter pour venir causer un peu…. C’est tellement long ce confinement !! …) mais aussi pour du soutien moral….. une personne à la fois au sein du service avec respect strict des gestes barrières … lavage des mains à l’entrée, installation dans le jardin de préférence.. au soleil si possible et à coté des fleurs…. pour venir se poser un moment afin d’étre réconfortée !!

Certaines visites au domicile ont été maintenues en particulier pour les personnes les plus dépendantes qui sont fragilisées par le confinement … il s’agit de leur trouver des occupations qui vont leur permettre de « tenir le coup » (construire des abris pour oiseaux, des meubles avec des palettes , tricoter des écharpes , faire des coloriages de mandala….) le professionnel reste dehors à bonne distance…mais vient porter un petit stock de palettes donné par l’ESAT …. Se parler, s’écouter et garder ce lien tellement indispensable en cette période angoissante surtout pour les plus fragiles

Mais les professionnels sont mobilisés pour aussi aller chercher des usagers déconfinés dans la rue, se rendre au domicile de personnes paniquées, proposer des solutions d’hébergement et appuyer des mères pour sortir de la maternité avec leur bébé…… ! Toutes ses actions demandent une coordination importante habituellement mais le difficulté est accrue par le confinement des services partenaires. Des professionnel.les des autres établissements en soutien de l’équipe du SAVS. Maria, Roselyne et Nathalie de l’IMPRO Bel Air assure le ménage et sont présentes tous les jours pour désinfecter à fond tout le service. Leur présence est particulièrement rassurante pour les professionnel.les. Philippe s’assure du nettoyage et de l’entretien du parc des véhicules qui est beaucoup moins sollicité qu’en temps normal.

Des professionnel.les en télétravail ?

La secrétaire, est en télétravail depuis le début du confinement et continue à travailler pour le foyer La Lorette et le SAVS (mise à jour des dossiers AGM, GLOBULE et OCTIME, rédaction de courriers, aide à la réalisation des outils de suivi de l’ activité , préparation du rapport d’activité , des listes trimestrielle pour le CD..…). Le travail des professionnel.les du service éducatif à distance. Ceux qui travaillent en restant confinés chez eux, ont pour mission de réaliser des entretiens approfondis auprès des personnes dont ils sont référents. Il s’agit de maintenir une qualité d’accompagnement la plus proche possible de celle réalisée lors des Visites a Domicile ( VAD) habituelles.

Chaque semaine au minimum, avec des RV prévus à l’avance pour aider à se repérer, chaque personne est appelée par son ou sa référent.e. Il s’agit pour les professionnel.les de pouvoir évaluer, sans voir la personne, si elle va bien, de prendre du temps pour se poser avec elle , pour l’écouter et « prendre soin d’elle » à distance. Pour cela une grille d’entretien à été réalisée afin de rien oublier ( état général, climat dans le logement, aide familiale ou prof , respect du confinement, état de stress, lien avec les enfants , le travail scolaire… veille sur l’état de santé et sur le COVID en particulier bien sur !…). La mobilisation des ressources du service pourra étre sollicité par le professionnel chaque jours en cas de besoin et l’ensemble de l’équipe viendra en soutien y compris par une VAD dans certain cas. Il est essentiel que le professionnel ne se sente pas seul face à la détresse ou aux difficultés des personnes

Des outils de travail adaptés au confinement !

Comment « faire équipe » lorsqu’on ne peut plus se voir et travailler en réunion ?

Création d’un groupe WhatsApp pro pour se parler facilement et comme nous le ferions si nous étions présents ensemble au sein du service. Des infos courtes et rapides pour fluidifier le travail.

Le logiciel GLOBULE est accessible sur chaque téléphone portable pro. Il permet à chaque professionnel depuis son domicile d’avoir accès à l’intégralité du dossier de chaque bénéficiaire et de renseigner après chaque appel les actions mises en œuvre et l’essentiel des informations utiles à la continuité de l’accompagnement. Durant le confinement, nous avons déployé la fonction « journal » de GLOBULE encore inutilisée à ce jour mais tres utile durant cette période. Elle permet de mettre toutes les informations institutionnelles et organisationnelles adressées à l’ ensemble de l’équipe. Toutes les infos sur le COVID , les gestes barrières , les infos de la direction Générales.. etc ont pu étre accessibles à tous et toutes.

Mise en place de réunion en conférence téléphonique :

Réunion Organisationnelle, tous les mardis de 14h à 15h30 avec tous les professionnel.les y compris la secrétaire pour éviter l’isolement du au télétravail (infos associatives, les nouvelles des autres établissements, directives nationales / COVID, planning et conges, évaluation des modalités de travail actuelles et réajustement si nécessaire).

Réunion psycho éducative tous les jeudis de 14h à 15h30 avec la moitié de l’équipe à tour de role pour faire un point sur les situations des personnes accompagnées.

Ce qui nous inquiète : la sécurité des professionnels dans un secteur médico-social encore trop peu doté en masque et protection. La situation de certains bénéficiaires qui commencent à souffrir du confinement, qui se mettent en danger, dont les angoisses, addictions surgissent à nouveau.

Ce qui nous rassure : Des masques de protections sont arrivés le 6 avril. Ils vont nous permettre de reprendre en sécurité des VAD auprès des personnes qui en ont le plus besoin. Mais nous devons cependant prendre du temps pour former les professionnel.les à l’utilisation des masques, et bien réfléchir aux gestes barrières dans le cadre des VAD afin que chacun professionnel et bénéficiaires se sentent en sécurité.

Des partenaires sont encore présents et continue à collaborer. Aujourd’hui nous avons organisé le retour à domicile d’une jeune mère et son bébé…. 8 professionnelles étaient présentes à la conférence téléphonique (maternité, MDSI, PMI, sage-femme libérale, SAVS..) et malgré les difficultés techniques liées à la mauvaise qualité du son, une organisation a été trouvée qui permettra d’assurer le soutien à domicile de cette jeune femme. Un grand merci à l’équipe de la maternité dont 5 personnes sont malades du COVID !

La coordination téléphonique et les communications par mail sont une adaptation à la situation sanitaire grave que nous traversons mais ne peuvent être un mode d’organisation pérenne. Nos métiers sont basés avant tout sur le relationnel, le travail en équipe, la quotidienneté des rituels de rencontres… qui nous manquent beaucoup actuellement !

Nous savons que l’équipe a beaucoup de ressource, les bénéficiaires aussi et la directrice toujours autant.

Une initiative en appui au foyer de vie du CYPRESSAT : M. CAVADORRE ancien coordinateur au sein de l’établissement et maintenant éducateur spécialisé au SAVS, va aller soutenir les usagers qu’il connait bien et sont actuellement malades et confinés en chambre. Il s’adressera à eux par la fenêtre de leur chambre

Un point santé ? À ce jour aucun bénéficiaire ni professionnel du service n’a été testé positif au COVID 19.

Articles récents