La quotidienne de EDÉA n°18

EDÉA > Actualités > La quotidienne de EDÉA n°18

La quotidienne de EDÉA n°18

Suivez les actualités des établissements, du secteur ainsi que quelques idées pour vous occuper le temps du confinement en cette période de pandémie !Vous pouvez télécharger la quotidienne n°18 !


Les enquêtes menées auprès des professionnels

Garde d’enfant et vacances scolaires

L’Association EDÉA est consciente des répercussions importantes que la fermeture des écoles, crèches et autres moyens de garde a sur les professionnels.
Cette situation indépendante de la volonté de chacun.e a une importance fondamentale dans la bonne gestion de l’épidémie sur le territoire. Nous sommes tout aussi important à respecter les règles de confinement au domicile pour garde d’enfant ou en tant que personne à risque, qu’à travailler à EDÉA. Cette certitude ne fait pas débat à EDÉA ! Ce questionnaire avait pour objectif d’évaluer les besoins des professionnels en termes de garde d’enfant durant les congés scolaires. Trois personnes ont répondu positivement dont deux professionnels de EDÉA et une professionnelle de la SODEXO. Les évolutions locales en matière de garde d’enfants et les organisations personnelles ont permis de trouver une alternative pour ces enfants sur la période.

Appui professionnel dans la cadre du confinement et qualité de vie au travail

L’ESAT Jean JACQUEMART était à l’initiative d’une enquête sur le bien-être des professionnels dans le cadre du confinement. Cette initiative très positive a été étendue à l’ensemble de l’Association. Ce projet a permis de créer un comité d’appui professionnel composé de Mme Mme POTIER Stéphanie neuropsychologue à l’ESAT Descartes / IRP, M. CISTAC Cédric cadre médico-social à l’ESAT Jean Jacquemart, Mme OCHANDO Audrey neuropsychologue à l’ESAT Jean Jacquemart, M. Cédric DI LIEGRO psychologue à EDÉAccess, Mme BEAUVAIS Sylvie Directrice du SAVS, M. DUPUY Rémi éducateur spécialisé au SAVS / IRP, Mme LEVY Caroline directrice générale adjointe. L’objectif de ce groupe de travail : proposer en appui des modalités de soutien disponibles sur le territoire au travers des plateformes téléphoniques, des initiatives mises en place dans les établissements sur l’analyse de la pratique, la régulation… Une alternative plus associative!

Le groupe s’est réuni à deux reprises :

  • Le 7 avril 2020. L’objectif était d’adapter le questionnaire proposé par Audrey OCHANDO de l’ESAT Jean JACQUEMART.
  • Le 28 avril 2020 : Analyser les réponses.

Les résultats du questionnaire étaient anonymes, 50 professionnels ont répondu à cette enquête + 11 de l’ESAT Jean JACQUEMART, + 8 de l’ESAT du GUA qui ont répondu en amont.

Les actions mises en place :

  • Entretiens individuels auprès des psychologues/ neuropsychologues de EDÉA pour les personnes qui en ont estimé le besoin (Stéphanie POTIER, Cédric DI LIEGRO, Audrey OCHANDO
  • 24 personnes ont souhaité la mise en œuvre de groupes de paroles. Elles seront contactées pour identifier les attentes plus spécifiques. Cela nous permettra d’adapter par la suite les réponses.
  • Parmi vous des personnes ont souhaité la mise en place d’ateliers sur des techniques de respiration, de relaxation, méditation, sophrologie, …

Articles récents