La quotidienne de EDÉA n°16

EDÉA > Actualités > La quotidienne de EDÉA n°16

La quotidienne de EDÉA n°16

Suivez les actualités des établissements, du secteur ainsi que quelques idées pour vous occuper le temps du confinement en cette période de pandémie !Vous pouvez télécharger la quotidienne n°16 !


Témoignages des bénéficiaires du SAVS

« L’art de la récup »

Monsieur X était au début du confinement très inquiet de se retrouver sans activité. Après une petite réflexion, compte tenu de ses compétences importantes en bricolage, nous lui avons proposé de lui apporter des palettes, généreusement données par les ESAT, pour qu’il fabrique des meubles pour le service. Nous lui avons donc apporté toutes les semaines des palettes et des vis pour soutenir sa production. La production a été intense et nous avons récupéré des bancs, une table basse, une table, des étagères, un meuble pour récupérer les piles usagées, des boîtes à stylo et des mangeoires à oiseau. Une grande boîte pour les ampoules électriques usagée est en cours de finition. Le résultat pour ce Monsieur est une diminution de ses angoisses et une satisfaction de rendre service au SAVS. Il nous propose même de venir former les éducateurs à la fabrication de meubles en palette lorsque le confinement sera terminé. Pour le service, c’est l’acquisition à coût réduit d’un salon de jardin très « cosy » !

Eric


Eric aime le jardinage, il occupe son temps en jardinant des plantes aromatiques pour alimenter ses plats qu’il aime confectionner pendant ces temps de confinement. Il a des fraises, de la menthe, des piments, de la ciboulette…

Valérie

Voici ce que j’ai fait le temps du confinement… un peu de tout ! Une étagère à partir de vieux cadres de Londres pour la salle de bain, gâteau maison avec ma fille, des crêpes avec son papa, masque pour coronavirus avec soutien-gorge et vieux vêtements. On peut garder les lanières des soutiens-gorge car ils sont réglables. Mais j’avoue que je l’ai raté, il et trop grand et trop large ! J’ai fait des bonbons maison et ma fille a fait de la pâte à sel avec son père. Elle peut maintenant écrire son prénom. Et j’ai aussi fait des colliers indien avec des perles en bois et du fil élastique noir !

Sandra

C’est long de rester à la maison sans rien faire, je suis habituée à aller à la couture tous les lundis et ça me manque. Je me suis dit « Allez Sandra ne perd pas la main ». Alors avec des chutes de tissus je fais des chouchous sans modèle que je couds à la main.

Chantal

Je me suis mise à créer des masques parce que c’est utile en ce moment et on n’en trouve pas facilement. Les masques en tissus c’est pratique car on peut les laver. En plus, j’aime bien coudre, ça me permet de ne pas perdre l’habitude. D’ailleurs, j’aimerai apprendre à coudre sur une machine après le confinement.
Pour faire mes masques, j’utilise : un vieux tee shirt, un ciseau et une bande élastique que j’utilise d’habitude pour mes pantalons !

Jordan

Alors pendant le confinement, je fais les courses 1 ou 2 fois par semaine. Ensuite avec ma carte d’invalidité je vais me balader entre 14h et 16h si il fait beau dehors. Cependant si le temps est couvert je joue à Just Dance. Pour le reste, je regarde des séries, des films puis je révise mon théâtre et mes cours de karaté en espérant pouvoir passer ceinture marron lors des épreuves de grade lors du déconfinement

Sébastien

Sébastien a cherché comment éviter de laisser l’anxiété prendre le dessus pendant le confinement. Comme venir parler tout en respectant les gestes barrières ou faire du coloriage ce qui demande beaucoup de concentration.

Robert

A fait de nombreux collages en attendant avec impatience la réouverture de FLORADA !!

Articles récents