Quinzaine de l’égalité : expositions des œuvres de Florada

Edéa Asso > Actualités > Quinzaine de l’égalité : expositions des œuvres de Florada

Quinzaine de l’égalité : expositions des œuvres de Florada

 

À l’occasion de la quinzaine de l’égalité organisée par Bordeaux Métropole du 8 au 23 novembre, les ateliers du service d’activités FLORADA ont exposé des photographies, des peintures et les derniers courts métrages à la médiathèque d’Artigues-près-Bordeaux.

 

Les œuvres en images

        

Je, toi, nous… La danse

Présenté dans le cadre du Festival de Films Courts Métrages « Histoire de Regards » le 30 mars 2017 à Anglet, ce film a été réalisé par les danseurs de Florada avec l’appui de leurs éducateurs, et la participation de la vidéaste Jessica Ramdul.

« Je, Toi, Nous … La danse » porte un regard sensible sur l’expérience de danseurs en situation de handicap mental. Il prend appui sur l’univers d’un atelier de danse d’improvisation mené par la chorégraphe et psychomotricienne, Valérie Lacamoire où 17 danseurs se retrouvent chaque semaine pour explorer les possibles de leur corps en mouvement et partager leur expressivité et leur imaginaire. Le film témoigne du rapport entretenu par les membres du groupe avec la danse et en quoi celle-ci participe à leur épanouissement autant individuel que collectif.  L’équipe de prises de vue est également constituée de personnes en situation de handicap. Elle était accompagnées de la vidéaste Jessica Ramdul qui s’est immergée pendant deux mois au cœur de ces rencontres gestuelles artistiques, spontanées et poétiques.

Court-métrage à voir ici.

La belle Fernande : un projet de 5 ans

Le court-métrage a été réalisé en collaboration avec plusieurs ateliers :

Les bénéficiaires des ateliers arts plastiques se sont occupés de fabriquer 3 maquettes, les personnages et les décors dans les moindres détails : affiches, cartes de pirate, bateau, cabine, bouteilles, perroquet… Tout a été créé à la main avec du matériel de récupération et de papeterie. Les textes aussi ont été écrits à la main sur un tableau à craie. C’est un immense travail de rigueur, de patience et de minutie dont ont fait preuve les personnes.

L’atelier photographie a mobilisé les participants pour positionner les décors et les personnages pour les animer. Tous les effets ont été pensés : l’animation des vagues, des voiles, des bouteilles, de la lumière, des personnages… Les personnes ont donné vie au décor et au personnage principal avec plus de 8000 photos !

C’est parce qu’il manquait les effets sonores qu’un atelier son a été créé pour l’occasion. Les personnes ont reproduit des sons pour accompagner les animations en respectant la cadence des photos : les bruits de pas, de ronflement, de l’eau, du vent, des voiles… La plupart des sons ont été enregistrés et faits maison ! Comme la voile qui se repli, créée grâce aux grincements des volets, ou les pas du pirate reproduits par le plancher en bois… Les musiques quant à elles, ont été achetées. Sauf les parties où l’on entend une guitare et un violon, il s’agit de Margaux, psychomotricienne, qui joue des instruments !