Journée portes ouvertes ESAT DE LORIENT

Edéa Asso > Actualités > 2015 > juillet > 07 > Journée portes ouvertes ESAT DE LORIENT

ESAT LORIENT

L’ESAT de LORIENT (AESTY) a organisé jeudi une journée portes ouvertes qui a permis au public de découvrir les compétences professionnelles des travailleurs handicapés.

 

L’ESAT (établissement et services d’aide par le travail) de LORIENT ouvrait ses portes au public jeudi. Spécialisé dans l’insertion socioprofessionnelle, cet établissement médico-social accueille 55 personnes en situation de handicap mental et psychique, âgées de 20 à 60 ans, résidant à 80 % sur le territoire du Cœur Entre-deux-Mers. Huit moniteurs d’atelier les encadrent dans leur projet professionnel.
« Les différentes spécialisations que nous enseignons aux travailleurs handicapés leur permettent de s’immerger dans le monde extérieur, explique Jean-Hugues FOURCAUD, directeur de l’ESAT. Leur formation se fait au sein de l’établissement, mais surtout sur le terrain où ils remplissent de vraies missions, avec ou sans encadrement spécifique. » Les formations dispensées par l’ESAT concernent l’entretien des espaces verts et créations de massifs, les prestations viticoles, la restauration, le nettoyage-propreté et l’atelier poterie. D’autres missions spécifiques leur sont enseignées comme agent d’accueil ou encore agent de maintenance en bâtiment et entretien de matériel. « On fait travailler des personnes particulières, c’est évident, mais nous avons des cahiers des charges à respecter malgré tout et on ne peut pas se permettre de faire n’importe quoi, avertit Jean-Hugues FOURCAUD. Si le travail est mal fait, on doit nous le dire. Il n’y a aucun passe-droit et nos travailleurs doivent donner pleine satisfaction. »

Entretien des espaces verts

À SADIRAC, par exemple, les travailleurs de l’ESAT se voient confier par la mairie des travaux d’entretien paysager et de nettoyage des bâtiments administratifs. Le maire se dit pleinement satisfait de leur travail. « Ce que je veux dire avant tout, c’est la joie qui est la mienne de voir tout le travail accompli depuis 2004, année où le projet de l’ESAT a été lancé, déclare Daniel COZ, le maire. Par la présence de tous ces travailleurs, je vois une belle réussite pour le territoire. Cet établissement est indispensable pour le bien vivre ensemble et pour la mixité sur notre territoire. La commune joue le jeu avec l’ESAT depuis sa création avec des mises à disposition et des prestations, sans oublier l’atelier poterie de l’ESAT que nous faisons travailler. L’objectif est bien rempli, je peux en attester. »
Au sujet de l’atelier poterie, tous les nouveau-nés de SADIRAC reçoivent de la commune, comme cadeau de naissance, un bol de céramique réalisé par les travailleurs de l’ESAT. Le 14 juillet, trois Sadiracais méritants seront honorés par le maire. Ils recevront de ses mains une médaille d’honneur réalisée aussi par les travailleurs de l’ESAT.

Chaque matin, les 55 travailleurs arrivent à l’ESAT par leurs propres moyens. Soit ils se font accompagner en voiture, soit ils utilisent le réseau de bus TransGironde qu’ils prennent seuls. « Les horaires de travail ont été calés en fonction des heures de passage des bus », précise le directeur. On amène ensuite les travailleurs sur leur lieu de travail où ils apprennent et pratiquent leur futur métier durant la journée. Celle-ci s’achève à 17 h 22, heure à laquelle ils repartent chez eux. « Ce sont des travailleurs en devenir, évoque Jean-Hugues FOURCAUD. Ils seront tous à terme des travailleurs à part entière et nous, nous aurons rempli notre mission de formation et d’encadrement. » Des soutiens médico-sociaux sont également apportés aux travailleurs à leur demande ou sur un besoin détecté par les encadrants.

Grâce à son partenariat avec La Cabane à projets, à Créon, l’ESAT va participer à la manifestation Faites de la soupe !.

Les potiers feront des bols, ceux en restauration feront de la soupe, les jardiniers cultivent les légumes pour la soupe…