Expositions d’œuvres du service d’activités FLORADA

Edéa Asso > Actualités > Expositions d’œuvres du service d’activités FLORADA

Expositions d’œuvres du service d’activités FLORADA

 

Dans le cadre de la quinzaine de l’égalité, les ateliers du service d’activités FLORADA exposent des photographies, des peintures et les derniers cours métrages à la médiathèque d’Artigues du 8 au 23 novembre.

 

Deux semaines d’arts

Les bénéficiaires et les professionnels du service d’activités FLORADA sont heureux d’exposer leurs travaux à la médiathèque d’Artigues. Réalisés pendant les ateliers dans l’établissement, les visiteurs pourront admirer des reportages photographiques portant sur deux univers : le quartier St Michel et les Chantiers Tramasset, des expositions de l’atelier peinture et art plastique, et la projection du court métrage « Je, toi, nous… La danse ».

Laissez-vous traverser par les sentiments forts de ces œuvres le temps d’une balade à la médiathèque !

Projection du premier film d’animation « La belle Fernande »

Mercredi 14 novembre, de 17h à 19h, les artistes vont projeter leur premier film d’animation « La Belle Fernande ».

Synopsis :

Le court métrage La Belle Fernande est un film d’animation réalisé dans le cadre d’un atelier plastique et photographique, il est le fruit de cinq années de travail. Alain Roulière façonne au fil du temps un univers qui le relie à l’enfance, avec comme point de départ et de rencontre celui d’Alexander Calder et son célèbre cirque animé. Avec Calder la matière faite de fil de fer et de bouchons de liège prend vie. Devant tant de possibles pourquoi ne pas donner corps à son propre monde ? Alain Roulière s’est attaché à le construire, au grès des hasards du quotidien de Florada : un bout de tissu ramassé par ci devient voile, un autre devient cape et chapeau, de l’assemblage de pâte à modeler naît un capitaine pirate et de morceaux de carton son navire, La Belle Fernande. À force du temps qui passe où l’on croit que rien ne se passe, un récit surgit, puis des décors et des centaines de photos. Pour finir, aidée de musiciens, La Belle Fernande a cherché sa musique et son univers sonore. Elle a laissé les grands bruits de Florada pour mieux en écouter les petits, ceux que l’on entend plus : un vieux banc en bois qui craque, un rideau qui grince. Jean Fernand, le Capitaine Pirate peut enfin arriver au port et nous conter son aventure.

 

Infos pratiques

Lire le programme de la quinzaine de l’égalité.